Mardi 9 juin 2015

La nouvelle livraison de Couleurs, numéros 8 et 9, « Bas les corsets ! », paraît le 8 juin 2015, et compile les années 2013 et 2014.

Ayant soufflé leur sixième bougie, les éditions [Sans titre] se sont dit qu’elles étaient assez grandes pour donner un titre à leur revue sans titre. Couleurs. Pourquoi ? Parce que c’est une revue en noir et blanc pardi ! Cette explication ne vous suffit pas ? Alors disons que nous voulons faire de la couleur avec nos mots. Exaspérés par la profusion de poésie ennuyée et ennuyeuse qui ne médite que sur le blanc de sa page et le noir qu’elle y jette et se regarde jeter. Mais surtout nous ne voulons plus nous cantonner à la poésie, et ouvrir nos pages à tous les arts avec un petit a. Proposer un joyeux fourre-tout de productions zartistiques d’aujourd’hui. La petite revue austère de poésie et littératures se décorsète, attention les yeux !


Nous vous avions parlé dans le numéro 6 du poète Pierre Albert-Birot et de sa revue SIC (Sons Idées Couleurs, Formes) qui était pendant la Grande Guerre un délicieux exemple de merveilleux bordel. Dans un éditorial comme il savait en faire il écrit : 

« PAS DE CORSET ! ‘Allons donc Messieurs les nunistes vous nous conduisez à l’anarchie avec tous vos renversements des lois existantes, vous oubliez qu’il faut un corset pour contenir les affaissements et les débordements !’ ‘Voyons, Monsieur, vous savez bien que ce qui a le plus de valeur en ce monde est justement ce qui se tient tout seul.’»

Soyons nunistes, c’est-à-dire maintenant-iste et n’adorons pas trop notre prédécesseur : le pauvre est devenu depuis un objet d’études universitaires. Trève d’académisme, bas les corsets, vivent les couleurs.


Couleurs nos 8 & 9, « Bas les corsets ! »

36 pages + 1 cahier photo de 4 pages sur couché mat
Couverture sur couché brillant pelliculé
200 mm x 260

5 €